Actualités

Actualité du droit bancaire, assurantiel, financier et des Intermédiaires

« BanqueShow » : la crise du crédit immobilier aux Particuliers et celle du logement, expliquées en souriant.

 

« BanqueShow » : mieux comprendre la crise du crédit immobilier aux Particuliers, en images et en souriant avec les statistiques mensuelles de la Banque de France :

Crédits aux particuliers | Banque de France (banque-france.fr)

https://www.banque-france.fr/statistiques/credit/credit/credits-aux-particuliers

Les mesures juridiques macroprudentielles, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF), l’octroi du crédit immobilier… ou comment une politique publique prive délibérément de crédit immobilier des emprunteurs solvables, déjà bien à la peine avec la hausse des taux.

 

BanqueShow, épisode 1, juillet 2023 : statistiques du crédit immobilier du mois de mai 2023.

Frantz découvre avec jubilation les normes macroprudentielles appliquées à l’octroi individuel de crédit immobilier aux Particuliers. Ou comment priver de crédit immobilier des emprunteurs solvables.

La production du crédit immobilier aux Ménages du mois de mai 2023 se réduit terriblement, une partie seulement de cette chute provenant de la hausse des taux, brutalement engagée pour lutter contre le retour de l’inflation.

Cliquez sur ce lien 

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2023/09/BanqueShow-Ep.-123-06-07-23.pdf

 

BanqueShow, épisode 2, septembre 2023 : statistiques du crédit immobilier du mois de juillet 2023.

Frantz avoue qu’il vient d’inventer un nouveau ratio : l’endettement global de tous les emprunteurs en crédit immobilier, rapporté à leur revenu (revenu brut global des Ménages). Mais il n’en connaît pas le bon niveau… Les règles juridiques macroprudentielles sont ainsi détournées pour servir un objectif : obtenir des propriétaires qu’ils baissent massivement les prix de leurs biens immobiliers.

Les données statistiques du mois de juillet 2023 montrent le faible niveau de production de nouveaux prêts immobiliers. Les prix ne baissent pas, au contraire du volume des ventes : les conséquences dramatiques de la politique de rationnement du crédit immobilier sur les ventes immobilières s’avèrent négatives pour les finances des communes.

Cliquez sur ce lien

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2023/09/BanqueShow-Ep.-272-04-09-23-1.pdf

 

BanqueShow épisode 3, octobre 2023 : statistiques du crédit immobilier du mois d’août 2023.

Frantz poursuit son objectif de pression sur les prix de l’immobilier, aux moyen des règles juridiques macroprudentielles et du HCSF. S’y ajoute un petit numéro de duettiste avec Bruno, des Finances. Pour faire espérer le petit peuple dans le retour à un marché libre du crédit immobilier. Tous les arguments sont bons. Il y aurait un « petit malentendu » sur le crédit immobilier aux Particuliers. Vous avez bien entendu.

Moins de dix milliards d’euros de production de nouveaux crédits immobiliers, en août 2023. Le logement est en crise profonde. Les prix de l’immobilier ne baissent pas. L’inflation ne reflue toujours pas.

Cliquez sur ce lien.

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2023/10/BanqueShow-Ep.-368-04-10-23.pdf

 

BanqueShow épisode 4, novembre 2023 : statistiques du crédit immobilier du mois de septembre 2023.

Loin de la pensée positive du nouvel album de son Gaulois préféré, Frantz s’énerve : la Cour de cassation a validé durant l’été 2023 un taux d’endettement d’environ 64%. Loin du 35% consacré par les mesures administratives d’encadrement du crédit du HCSF. La Cour de cassation, comme le formule le droit de la consommation, considère seulement la question de la solvabilité de l’emprunteur : celui-ci disposait de sommes suffisantes, hors du remboursement du prêt.

En septembre 2023, et pour la deuxième fois : moins de dix milliards d’euros de production de nouveaux crédits immobiliers. Et pour la première fois : l’encours de crédit immobilier aux Ménages français stagne. C’est l’hiver du crédit immobilier.

Cliquez sur ce lien.

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2023/11/BanqueShow-Ep.-412-03-11-23.pdf

 

BanqueShow épisode 5, décembre 2023 : statistiques du crédit immobilier du mois d’octobre 2023.

Frantz jubile : depuis maintenant trois mois, la production mensuelle de crédit immobilier est inférieure à 10 milliards d’euros. Surtout : l’encours de crédit immobilier aux Ménages est stable, immobilisé depuis le mois d’août à 1.293 milliards d’euros. Le discours est rôdé, même s’il ne séduit plus grand monde. Succès de la politique de rationnement du crédit. Les visionnaires de « la reprise du crédit immobilier » en octobre 2023 se sont trompés. Hélas. Et les propriétaires ne sont toujours pas décidés à vendre moins cher.

Cliquez sur ce lien.
Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2023/12/BanqueShow-Ep.-567-05-12-23.pdf

 

BanqueShow épisode 6, janvier 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de novembre 2023.

Frantz met en musique les mesurettes raffinées décidées par le HCSF du 4 décembre 2023. Cette fois, la production du mois (novembre 2023) passe en dessous de neuf (9) milliards d’euros. La pénurie est là, malgré les espoirs de reprise. Les prix de l’immobilier n’ont pas baissé. Dilemme.

Cliquez sur ce lien.
Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/01/BanqueShow-Ep.-603-04-01-24.pdf

 

BanqueShow épisode 7, février 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de décembre 2023.

Frantz tient bon dans la pénurie de crédit immobilier. Les prix de l’immobilier ne baissent pas. L’année 2023 est une année noire, en crédit immobilier, dont la production représente une régression de huit années.

Cliquez sur ce lien.

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/02/BanqueShow-Ep.-709-04-02-24.pdf

 

BanqueShow épisode 8, mars 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de janvier 2024.

Frantz prépare la première réunion trimestrielle du HCSF, pour l’année 2024. Sans surprise, le pitoyable dispositif de « revue des crédits immobiliers non accordés » se met en place dans la confusion. Et la plus totale discrétion. En dépit des annonces incessantes, depuis des mois, la réalité s’entête : non seulement la production de nouveaux crédits immobiliers baisse, mais l’encours de crédit immobilier aux Ménages commence à se tasser. C’était l’objectif. Avec celui de baisser les prix de l’immobilier : résultat toujours peu convaincant. Le détournement des règles macroprudentielles afin de peser sur les prix de l’immobilier est un gros raté. Le marché de l’immobilier est figé. Celui des crédits immobiliers demeure asphyxié.

Cliquez sur ce lien.

Ou : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/03/BanqueShow-Ep.-833-02-03-24.pdf

 

BanqueShow, épisode 9, avril 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de février 2024.

La production de crédits immobiliers hors renégociations à moins de 8 milliards d’euros (données de janvier 2024) n’a provoqué aucune réaction ni action notable. La production du mois de février 2024, publié en avril, est encore en dessous de celui de janvier. Le HCSF n’a pas tenu de réunion trimestrielle. La Banque de France présente une perte comptable de douze milliards d’euros, en 2023. Dans les trous d’air, tout va bien.

Cliquez sur ce lien.

Ou copiez : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/04/BanqueShow-Ep.-901-08-04-24.pdf

 

BanqueShow, épisode 10, mai 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de mars 2024.

Le HCSF n’a pas tenu sa réunion trimestrielle : curieux. La proposition de Loi pour réformer le HCSF a fait long feu et n’a ouvert aucun débat : le gouvernement et la Banque de France avancent en pleine harmonie pour museler le crédit immobilier aux Consommateurs. Les statistiques du mois de mars 2024 montrent l’écroulement total du crédit immobilier aux Ménages.

Cliquez sur ce lien.
Ou copiez : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/05/BanqueShow-Ep.-1001-06-05-24.pdf

 

BanqueShow, épisode 11, juin 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois d’avril 2024.

Toujours fort discret, le HCSF ne s’est pas réuni depuis le début de l’année. Ce n’est sans doute pas nécessaire. Quelques misérables milliards d’euros de plus de production au mois d’avril suffisent à encenser « le retournement positif » du marché du crédit immobilier aux Ménages. La communication est au sommet de son art, soutenue par le désespoir. Les statistiques du mois d’avril 2024 montrent pourtant la production de crédit immobilier totalement faible et insuffisante. Et la poursuite de l’érosion de l’encours de crédit immobilier. Ce n’est guère positif.

Cliquez sur ce lien.

Ou copiez : https://endroit-avocat.fr/wp-content/uploads/2024/06/BanqueShow-Ep.-1107-06-06-24.pdf

 

BanqueShow, épisode 12, juillet 2024 : statistiques du crédit immobilier du mois de mai 2024.

Dernier épisode de cette série consacrée à l’installation réussie du rationnement du crédit immobilier aux Ménages, en France, en 2024.

Bilan de la politique macroprudentielle à la française, en matière de crédit immobilier aux Ménages.

 

BanqueShow, douze épisodes, 2023-2024 : « HCSF : le crédit immobile aux Particuliers » (à venir).

Recueil des douze épisodes mensuels, de juin 2023 à juin 2024. Douze mois d’asphyxie du crédit immobilier aux Ménages : ou comment la politique a entièrement construit la crise du crédit immobilier et précipité celle du logement. 

 

Note : « BanqueShow » est un court récit de nature satirique et caricaturale, commentant les statistiques nationales de crédit immobilier aux Ménages. Il repose sur des exagérations, sur des déformations ainsi que sur la présentation ironique de personnages fictifs. Ce texte vise un effet comique (sans garantie, hélas, de l’atteindre). Il a pour objectif d’éclairer le lecteur de manière pédagogique et décalée, quant aux évolutions du droit bancaire, notamment dans le domaine du crédit, particulièrement quant aux règles juridiques macroprudentielles (ou systémiques) dans le crédit immobilier aux Ménages.